Sarah Defossez

Gravure.

J’ai fréquenté pendant six années l’atelier d’Anne Thirion à l’Académie d’Uccle, dans deux disciplines différentes. D’abord le dessin, au cours de modèle vivant, dont les mises en scène étaient à chaque fois surprenantes. Ensuite le « monotype » dont j’ai découvert la technique d’impression aux rendus très intéressants. Mes travaux ont tourné autour de thèmes variés, comme les ambiances de Mer du Nord, l’architecture des églises, les contrastes entre « intérieur-extérieur ». Et le projet que je présente cette fois-ci, qui se réfère aux rituels de passage dans les pays d’Afrique. J’ai également passé une année dans l’atelier de gravure de Paul Dumont, toujours à Uccle, et participé à de nombreux stages d’été à l’atelier Kasba de Boitsfort. Cette année, je suis inscrite à l’Académie de Boitsfort, pour suivre l’enseignement d’une artiste dont j’admire les oeuvres, Kikie Crèvecoeur. Je m’initie chez elle à de nouvelles techniques de gravure, sur plaque de métal et sur lino..

Il s’agit d’une série de monotypes en noir et blanc et couleurs, ayant pour titre : « Corps de l’enfant, corps de l’adolescent », où j’ai choisi de partir sur le continent africain pour aborder les traditions et rituels qui permettent le passage du monde de l’enfance au monde adulte. Visages peints, scarifications, parures et coiffures garnies de fleurs et de fruits témoignent d’un grand sens artistique et d’une osmose avec la nature. Visages humains et motifs de tapisserie se côtoient pour montrer l’omniprésence de l’ornementation et des formes géométriques dans les maquillages corporels et dans l’art africain.

 

N° sur le plan: 30

Lieux d’exposition: Oxfam – Chaussée d’Ixelles,1050 Bruxelles

Vendredi – Samedi – Dimanche

https://m.facebook.com