Philippe Leblanc

Plasticien.

Ingénieur architecte de formation, Philippe Leblanc est attentif à l’interaction de ses créations, parfois monumentales, avec l’espace qui les accueille, le mouvement de l’observateur et de la lumière. Espace accueillant, œuvre accueillie et perception du spectateur-acteur se complètent alors pour une expérience à chaque fois renouvelée.Il imagine des machines du temps, des calendriers, des horloges géométriques, suivant des règles rigoureuses qui s’effacent ensuite pour ne conserver que le caractère aléatoire, énigmatique. Ses œuvres se déclinent en sculptures murales, en boîtes lumineuses, en mobiles suspendus, en carrousels motorisés ou en puzzles en relief, partageant le même langage géométrique. Son œuvre exploite et exprime les paradoxes entre la rigueur du concept et les contraintes de la matière, la règle sous-jacente et l’aléatoire apparent, l’aridité mathématique et le côté ludique de l’expérience,  rejoignant son idée que l’art doit à la fois stimuler et apaiser l’esprit.

L’espace « Temps »

Depuis les premières civilisations, l’être humain a cherché à mesurer et donc représenter le temps, du cadran solaire à l’horloge atomique, en passant par le sablier et l’horlogerie mécanique. Et selon les cultures, la vision du temps peut être linéaire ou cyclique. Le calendrier, s’il ne relève pas à proprement parler de la mesure du temps, reste néanmoins la manière la plus éloquente d’évoquer les jours, les saisons, les années. 

Deux œuvres sont présentées dans l’espace « Temps » :

Le calendrier de l’année 2120 : le calendrier grégorien auquel le monde actuel se réfère officiellement ressemble ici à une machine du temps cyclique, suspendue à plus de 10 mètres de haut. Les calendriers se répètent régulièrement, mais où sera l’humanité dans 99 ans ? Fibo’clock : Le temps étant aussi une notion subjective, il est permis d’imaginer une horloge qui s’adapte au rythme et à l’humeur de chacun. Alors pourquoi pas une horloge dont le cadran géométrique serait inspiré de la serie de Fibonacci ?

 N° sur le plan: 8

Lieux d’exposition: Demeuldre – Chaussée de Wavre 141, 1050 Bruxelles

Vendredi – Samedi – Dimanche

www.instagram.com