Juliette Depré

Peinture.

Bruxelloise de 29 ans, épicurienne et passionnée par les éléments qui nous entourent et nous animent comme la faune et la flore, l’amitié, l’amour, les relations et l’art, je peins depuis mes 9 ans. D’abord en débutant par du figuratif, des natures mortes pour ensuite me diriger rapidement vers de l’abstrait. Autodidacte, j’ai toujours perçu l’action de peindre comme une libération spontanée de mes émotions et l’art abstrait en fut l’essence. A travers différentes techniques et medium, mon univers reflète dans un premier temps des œuvres à caractère calligraphique réalisées à l’encre de Chine, une couleur profonde et émotionnelle. En parfaite dualité avec l’aspect monochrome de l’encre de Chine, je peins également à l’acrylique à travers une palette de couleurs pastelles, primaires, organiques. Toujours dans un esprit abstrait et contemporain.

A travers différentes techniques, medium et une expérience autodidacte, mon univers reflète dans un premier temps des œuvres à caractère calligraphique, une dualité entre le statique, un aspect structuré et le déstructuré, le mouvement. Les œuvres sont réalisées à l’encre de chine, une couleur pleine de profondeur et d’émotions, à la fois opaque, à la fois transparente, passant parfois d’une nuance grise, lors d’un mélange à une autre matière, à un noir intense. Ce qui fait place à un jeu de nuances, de perspectives et de profondeurs. Mon art est un parfait miroir de ma personnalité ; la dualité, le structuré et le mouvement, le noir/blanc, les couleurs, c’est pourquoi, il y a quelques mois, une nouvelle période de mon univers artistique est apparue : l’acrylique et une palette de couleurs pastelles, primaires, organiques. Toujours dans un esprit abstrait et contemporain apparaissent des toiles colorées en ondulations avec une touche de blanc. Les couleurs prennent forme en jouant avec les épaisseurs afin de donner du relief dans l’œuvre tandis que certaines parties sont plus lisses. On reste dans l’idée d’une couleur plus figée tandis qu’une autre prend vie dans le mouvement. Selon moi, l’art abstrait contemporain met en perspective un imaginaire et une créativité ancrée en soi et en l’autre, ce qui laisse place à une infinité d’interprétations. L’imaginaire a une place fondamentale dans mon travail, c’est un moment d’introspection et de libération de ce que l’on ressent en tant qu’individu, c’est un moment très personnel. Il est essentiel d’apprendre à se connaitre en tant qu’individu afin de s’aimer et aimer les personnes qui nous entourent dans une société qui en a grandement besoin.

N° sur le plan: 89

Lieux d’exposition: Rue Jean-Baptiste Colyns, 41- 1050 Ixelles

Vendredi – Samedi – Dimanche 

www.instagram.com