Frédéric Thiry

Arts Plastiques, Collage, Collectif.

En 1997, année de sa première exposition, Frédéric Thiry répondait à l’invitation d’un jeune échevin de la Culture qui lui proposait d’investir le lieu culturel emblématique de Virton : les Caves de l’Hôtel de Ville. Les expositions se sont ensuite enchaînées à la faveur des rencontres. Arlon (Espace Beau-Site), Bruxelles (Galerie Espace Blanche), Beckerich (Millegalerie, Grand-Duché), Centre d’Art Contemporain du Luxembourg Belge, Liège (galerie Laval), Moscou (Centre Culturel Pokrovskie Vorota), Woluwé (Médiatine), Mons (Decourtenay Galleries), Massevaux (Alsace) et Schaerbeek avec le groupe Artcolle, Paris (Grand Palais dans le cadre de Art Capitale)… Suite à un contact au Grand Palais dans le cadre de Art Capitale, Frédéric Thiry a reçu en 2011 la visite d’Akitoshi Yamada, artiste et journaliste japonais, qui rédige un article sur son travail à destination du Japon. Son travail est repris dans différents ouvrages et catalogues dont plusieurs volumes des Editions Artcolle sur l’Art du Collage.

Une matière première unique : le papier. La technique fait appel à la notion de recyclage en ce sens que des papiers destinés à disparaître trouvent ici une nouvelle vie. Les fonds de greniers et les brocantes fournissent la matière première. Papiers anciens, recyclés, krafts, calques, vieilles partitions, magazines anciens,… Pas de crayon, pas de pinceau, pas d’encre. Tout n’est que papier. Tout est découpé, collé. Les sujets, quant à eux, sont reposants, calmes, invitant au rêve et peut-être à la mélancolie. S’ils sont parfois tristes, ils s’accompagnent souvent d’humour. L’apparence est figurative, réaliste et pourtant rien n’est réel. Chaque tableau pourrait être une case de bande dessinée ou une affiche publicitaire. Tout est construit.

N° sur le plan: 85

Lieux d’exposition: Tenbosch – 492, chaussée de Waterloo 1050 Ixelles

Vendredi – Dimanche

www.fredericthiry.be

www.facebook.com

www.instagram.com